Elle c’est Nili, lui Benjamin. Ensemble, ils sont Lilly Wood & The Prick, un duo pop-rock qui électrise les radios, décoiffe les festivaliers et secoue les plus grandes salles de l’hexagone.
Après un disque d’or, une victoire de la musique, des BO de films et de pubs, comment ne pas considérer le groupe comme la révélation musicale française de ces dernières années ?

Un parcours sans-faute

Le groupe s’est formé il y a sept ans, à Paris, après une rencontre inattendue dans un bar parisien. Nili et Benjamin ne se connaissent pas, mais s’entendent très vite, lui à la guitare, elle au chant. Ils composent le soir même leurs premières mélodies.
Leurs univers pop et leurs refrains folk-blues ont tôt fait de séduire la toile : les internautes s’enflamment pour ce groupe qui leur ressemble et se partagent leurs clips colorés et décalés. Leur premier album, Invicible Friends, atterrit dans les bacs en mai 2010 et s’écoule à plus de 50 000 exemplaires.
Puis tout s’enchaîne : une tournée à guichets fermés, une présence à l’affiche des plus grands festivals, et une Victoire de la Musique, dans la catégorie Révélation, décernée par le public lui-même. Puis très vite, Nili et Benjamin reprennent le chemin des studios pour faire naître un deuxième opus, The Fight.

2013, l’année des projets fous

Portés par l’enthousiasme de leur public et l’énergie qui les caractérise, Nili et Benjamin décident de marquer 2013 d’une pierre blanche. Leurs concerts s’exportent ; anglais, belges, allemands ou australiens viennent grossir les rangs des fans français. Et ça ne s’arrête pas là : le 25 septembre, ils ont joué en concert privé, au 1er étage de la Tour Eiffel, pour un public de 250 personnes. Pour ceux qui n’ont pas eu de place, consolez-vous : Lilly Wood & The Prick sera en concert au Zénith de Paris le 22 novembre.
Rejoignez-nous pour ne pas manquer nos prochaines ventes évènementielles de billets spectacles.